Conditions de prise en charge à 100 % de l’assurance maladie

assurance maladie

Il est rare de voir que l’assurance-maladie rembourse en totalité les frais médicaux d’un affilié. Ce remboursement étant basé sur une convention avec les professionnels de santé, il est généralement limité à un certain seuil. Cependant, pour certains cas, il est possible que cet organisme rembourse à 100% les frais médicaux de ses affiliés.

Une Affection Longue Durée (ALD)

Suivant un tarif conventionnel, l’assurance-maladie rembourse en totalité les frais médicaux pour le cas de certaines ALD. Ces dernières se distinguent des autres affections de par leur gravité ou du fait qu’elles sont des maladies chroniques. Ainsi, vu que ces affections requièrent de long traitement, les frais médicaux rattachés à leur traitement sont remboursés en totalité par les CPAM de l’assurance-maladie. Ces maladies sont en général inscrites sur une liste préétablie (cancer, VIH, Alzheimer, diabète, etc.) et engendre des coûts de traitement chers. Il peut aussi s’agir d’une affection qui a entrainé une invalidité ou un traitement de plus de 6 mois.

Une Couverture Maladie Universelle (CMU)

Un tarif conventionnel fixé entre l’assurance-maladie et les professionnels de santé permet de rembourser à 100% les frais médicaux des assurés CMU. Cette couverture sociale concerne les personnes étrangères qui disposent de ressources financières respectant certains seuils et qui doivent résider sur le territoire français de manière régulière. Ainsi, l’assurance CMU se fait en fonction des revenus de la personne ou du nombre de personnes qui compose la famille. Pour qu’une personne qui vit seule en France métropolitaine puisse bénéficier de cette couverture, elle doit avoir, au moins, des revenus annuels inférieurs à 8 645 €.

Une Aide Médicale d’État (AME)

Si la CMU concerne les étrangers à faibles revenus vivant de manière régulière sur France métropolitaine, l’AME est destinée aux Français qui disposent peu de revenus financiers et qui résident de manière stable et régulière en France métropolitaine. Ce tarif conventionnel est donc dédié aux résidents qui vivent en toute stabilité depuis plus de 3 mois sur le territoire français métropolitaine et qui disposent de revenus annuels inférieurs à 8 645 €. Il permet aux affiliés d’obtenir un remboursement total de leurs frais de santé.