Guide sur le remboursement de podologue par les mutuelles et la sécurité sociale

Les mutuelles de santé relatives au remboursement pédicure podologue figurent parmi les couvertures maladies universelles. La souscription à celles-ci est indispensable vu le fait que le régime obligatoire peut parfois se désengager de certaines dépenses sanitaires.

Le remboursement du podologue à travers la mutuelle de santé

Les mutuelles de santé possèdent un rôle de « modérateur » dans le podologue remboursement cmu. En effet, ces mutuelles versent la somme qui reste après la prise en charge de l’assurance-maladie. D’une manière plus pratique, la couverture d’une mutuelle de santé à 100 % peut rembourser jusqu’au tarif conventionnel. Par contre, le taux de couverture doit être supérieur à 100 % si le pédicure-podologue consulté applique un tarif non-conventionné. C’est aussi le cas si le spécialiste applique un tarif au-dessus du prix conventionné. Le fait d’avoir une couverture au-dessus de 100 % permet d’obtenir un remboursement des éventuels dépassements d’honoraires. Notez que le frais de la consultation d’un podologue et remboursement sécu se fonde sur cette couverture de base. Pour bénéficier des meilleurs remboursements de soins podologiques, il faut avoir une prescription de la part d’un médecin. C’est plus préférable de se souscrire à une mutuelle de santé qui peut rembourser à partir de 200 %. Cette souscription permet de diminuer les charges liées aux dépassements des honoraires en vue de mieux assurer le podologue remboursement.

Le remboursement dans l’acquisition de semelles orthopédiques

Il se peut que le pédicure-podologue recommande au patient une semelle orthopédique ou une orthèse plantaire. Toutefois, leurs coûts ne seront pas couverts par une assurance-maladie que si elles sont prescrites par un médecin traitant. Il existe une mutuelle pour semelles orthopédiques qui peut prendre en charge les coûts y afférents. La prise en charge de la semelle orthopédique par la mutuelle dépend du taux de remboursement dans le contrat souscrit. Plus pratiquement, un niveau de remboursement de 100 % complétera la couverture par l’assurance-maladie. Toutefois, le coût de la semelle orthopédique est généralement supérieur au remboursement de base de la sécurité sociale. Ainsi, il faut une couverture plus importante pour avoir une prise en charge des dépenses liées aux semelles orthopédiques. Plus pratiquement, un niveau de remboursement d’au moins 200 % complétera la couverture par l’assurance-maladie. Pour trouver la meilleure mutuelle relative aux équipements podologiques, il est possible de recourir à l’usage de comparateur en ligne. Dans ce cas, il faut absolument vérifier certaines caractéristiques pour trouver la mutuelle qui peut rembourser au meilleur taux.

Les personnes qui peuvent bénéficier d’un remboursement du podologue

La mutuelle pour podologue est surtout recommandée pour certaines catégories de personnes. Il s’agit surtout des individus qui sont exposés à des risques qui peuvent causer des lésions au niveau du pied. À titre d’exemple, il existe une mutuelle pour le remboursement pedicure personne agee en raison des mauvaises postures liées aux âges avancés. C’est aussi le cas pour les diabétiques et les artisans qui effectuent des professions risquées (menuisiers, machinistes, etc.). De même pour les femmes enceintes qui devraient porter des talons à cause de leur cadre professionnel. Mais, malgré les offres spécifiques, le podologue remboursement sécu est ouvert à tout le monde. Ce qui veut dire que chaque individu qui a besoin de semelles et de soins podologiques peut souscrire à ces mutuelles.

Sachez que la sécurité sociale ne prévoit pas des prises en charge pour les actes podologiques qui servent à obtenir du confort. Dans ce cadre, vous devez toujours tenir en compte certaines conditions et modalités tout en :

  • Tenant en compte vos besoins et vos attentes en matière de mutuelle de santé,
  • Considérant vos moyens et vos objectifs en termes de pédicures,
  • Déterminant le niveau de garanties suivant l’état de santé du bénéficiaire,
  • Évaluant les coûts des services relatifs à la mutuelle et le remboursement du podologue,
  • Etc.